Bienvenue dans la révolution « no gender » ! Que signifie le no gender ? Appelé  « gender fluid » ou « gender neutral », c’est un mouvement de fond qui s’affranchit de la binarité homme-femme et se vit dans la mobilité. 

La mode désormais casse la dualité homme-femme mais sans revendication ni provocation. la mixité n’a jamais été aussi tendance.

Aujourd’hui, le no gender n’est pas une revendication, c’est juste l’histoire d’une génération, celle des Millennials (15-25 ans), qui a grandi avec Internet et le mariage gay et pour qui le X ou le Y n’est pas un curseur, ni une problématique. Quand un chanteur ou un acteur pose en jupe ou en robe, c’est juste cool, et il ne perd rien de sa virilité.

De quand date le no gender dans la mode ?

Masculiniser la femme ou féminiser l’homme ? Ce n’est pas vraiment une nouveauté dans l’histoire. La mode a toujours aimé jouer avec les codes du genre :
– la garçonne des années 1920,
– Les emprunts du vestiaire masculin utilisé par Coco Chanel,
– le smoking d’Yves Saint Laurent pour les femmes
– La jupe de Jean Paul Gaultier pour les hommes,
– Les costumes slim de Hedi Slimane chez Dior Homme, …

Quant au style androgyne, relayé par des icônes comme David Bowie, ils ont toujours entretenu la confusion ou l’ambiguïté, il ne date pas d’hier. Mais il restait une barrière à franchir.

Zoi Arvanitidou est doctorante en études de la mode, de la culture et du genre à l’université de l’Egée, en Grèce, et co-auteure de la thèse Fashion, Gender and Social Identity.  Elle décrypte cette relecture de l’histoire de la mode qui comporte des biais.

« À travers l’histoire occidentale des vêtements, les femmes ont emprunté plusieurs fois des éléments de la garde-robe masculine. À la fin du XVIe siècle, elles ont pris leurs chapeaux, et leurs pourpoints. »

Et elle apporte un bémol : en effet si les femmes empruntent les vêtements des hommes, ceux ci ne copie que rarement les jupes ou les codes de la mode féminine. Ce pas est encore à franchir.

«Un siècle plus tard, elles ont emprunté les vestes masculines pour vaquer à leurs occupations à l’extérieur. Dans les années 1850, elles ont pris exemple sur Amelia Bloomer, en enfilant leurs pantalons. Mais les exemples inverses sont rarissimes. »

Les Millennials, cible des collections non genrées : une mode est faite par des jeunes et s’adresse aux jeunes

Ainsi désormais il ne s’agit plus d’uniformiser vers le masculin, mais bien d’une mode “no gender” : Ni homme, ni femme. Selon un sondage OpinionWay #MOIJEUNE*, 13 % des 18-30 ans interrogés ne s’identifient pas comme hommes ou femmes.

Certaines personnes ne se reconnaissent pas dans les deux genres qui scindent notre société. Ils attendent de ne pas être enfermés dans un genre.

Cela commence avec le choix des jouets pour les plus jeunes, mais aussi les papiers d’identité, au rayon produits de beauté (les fameux rasoirs roses pour les filles), et évidemment bien sur dans la mode.

Ces réflexions et cette remise en question ne touchent pas uniquement les 18-35 ans. Selon un autre sondage de YouGov** pour 20 Minutes, sondage mené sur la population générale :
– 6 % des interviewés ne se définissent pas de façon binaire
– 13 % des jeunes interrogés ne s’identifient pas comme hommes ou femmes

Les valeurs des Millennials modifient notre perception du genre

Les millennials détachent donc vêtement et sexualité parce qu’ils ont digéré la question. Ils s’identifient aujourd’hui par rapport à d’autres valeurs : l’amitié, l’engagement, les relations au travail, l’écologie, par exemple. La mode sans genre n’est que le reflet de l’époque .

Cette esthétique définit la génération des “urban dwellers“. Ils vivent dans les grandes villes, voyagent, s’informent, puisent dans une garde-robe vintage ou achètent des vêtements directement sur les podiums. Ils ne considèrent plus un style comme strictement masculin ou féminin. C’est le royaume du mix and match.

Les tendances vont aussi vers des collections animal free, qui correspondent aux valeurs des véganes. On porte ce que l’on est. on identifie la communauté à des valeurs qui engagent l’individu dans ses choix.

Vêtements inclusifs - T-shirt homme femme non genré - Tote Bag coloré et fier - Bracelet unisexe. Commandez en 3 clics >> FDP offerts dès 75€ d'achat

Alors la théorie du genre enfin résolue par la mode ? C’est une piste à explorer qui nous tente !